s.s. nautilus
Journal de bord du Nautilus : 11/10/2021
François Ruffin est en tournée pour présenter son nouveau film co-écrit comme d'habitude avec Gilles Perret :




Le film rappelle beaucoup Merci patron! par son humour et ses émotions fortes. On pleure pas mal et on rit en même temps. C'est un film qui fait vraiment du bien. Il montre la vie de ces travailleuses essentielles qui ont été en première ligne et que l'on "rémunère si mal" pour reprendre le discours pleins de blablas et sans action concrète de notre cher monarque.

Mention spéciale à Bruno Bonnell, le pitre LaREM, touché par la grâce et qui nous fait bien rire malgré tout. Lors du débat de rue qui a précédé l'avant-première devant le Gibert-Joseph, étaient venus une bande de supporter de droite scandant des "Vauquiez président !" et des "Allez les bleus !" (sous-entendus les flics). Bref, du haut niveau. Ruffin les a mouché en leur demandant si ils savaient ce qu'avait dit le général De Gaule aux grands patrons à la Libération ("On ne vous a pas beaucoup vu à Londres..."). Les pauvres bleus n'avaient que des "Je ne parle pas aux représentant de l'extrême gauche" à rétorquer. "Mais qu'est-ce que vous faites là alors !" a répliqué Ruffin. Tout était dit.

Merci François pour ce très bon moment et pour le débat d'après projection. Le film sort ce mercredi en salle. Précipitez-vous !

Petit plus, la fameuse chanson "Debout les femmes" qui fleure bon la révolution..




Journal de bord du Nautilus : 20/03/2021
J'adore Corinne Masiero. Son capitaine Marleau, sorte de Columbo au féminin est un vrai régal. A la cérémonie des César de Canal+, Corinne a choqué le bourgeois en se foutant à oilpé pour dénoncer les conditions d'existence des intermittents du spectacle. Un groupe de députés utraconservateurs a même voulu signaler l'actrice au procureur de la République pour "exhibition sexuelle". Guillaume Meurice a interviewé l'un d'eux et c'est édifiant.




Cela dit beaucoup sur l'état mental de la vieille société patriarcale qui refuse de mourir. On a parfois l'impression d'être sous Pompidou...

Alors merci Corinne pour ce que tu fais. Montrer qu'une femme, c'est aussi quelqu'un qui ne veut pas subir le diktat de l'apparence et qui montre son corps tel qu'il est, sans fard ni fausse pudeur. Tu fais avancer la cause féministe autant que tous les discours.




Journal de bord du Nautilus : 08/03/2020
Adaptée de la BD culte de Pénélope Bagieu , cette série, diffusée sur France 5, reprend ses graphismes dépouillés en ajoutant des couleurs plus vives. C'est pêchu au niveau de la musique et des textes et dialogues entièrement réalisés par Cécile de France .

Ça ressemble à la série Tu mourras moins bête diffusée sur Arte, inspirée de la BD d'une autre femme, Marion Montaigne . Mais ici, au lieu de s'intéresser à la science, ça nous parle du combat des femmes tout au long de l'histoire. Une série indispensable pour l'éducation des nouvelles générations. Et si ça peut aussi permettre aux anciennes de culpabiliser un tant soit peu, c'est toujours ça de pris...